Ville de Grigny
Accueil > Démopart > Réseau national de la Démopart > 3ème Forum de la Démocratie Participative : création du Réseau National >

3ème Forum de la Démocratie Participative : création du Réseau National

La manifestation se tenait cette année à Gennevilliers, ville fondatrice du réseau national, avec Porte-les-Valences et Grigny, organisatrice du tout 1er Forum. Le week-end du 27 et 28 mai, une délégation grignerote composée de 3 habitants des conseils de quartier, d’élus, René Balme, Béatrice Rollat, première adjointe et Angèle Masala, adjointe au Sport / Vie associative, la responsable du service Démocratie participative, et Vivé qui a réalisé un reportage, s’est rendue sur place.

La participation au concret

« Pour combattre le doute et la méfiance qui se sont installés durablement, de nombreuses collectivités, à l’image de Gennevilliers, ont investi le patient travail de reconstruction du lien politique qui unit le citoyen à la société et lui permet d’intervenir sur les choix qui le concerne » explique Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers. Pour cette troisième édition, 65 communes et plus de 200 participants ont effectivement fait le déplacement pour assister aux différents ateliers et tables rondes animés par des élus provenant de toute la France. Des enjeux de l’intervention des citoyens dans la politique locale à l’efficacité des processus participatifs, plusieurs problématiques transversales ont été abordées au cours du week-end. La délégation grignerote s’est répartie sur l’ensemble des animations thématiques, et les citoyens grignerots, désormais coutumiers de la démarche participative, ont pu confronter leur expérience de terrain aux concepts théoriques délivrés par les experts sur place, dans le cadre d’échanges très enrichissants. La question récurrente de ce Forum tournait autour de la participation citoyenne, et comment favoriser l’investissement du plus grand nombre d’habitants dans les différentes instances de démocratie participative. À cet égard, Grigny se positionne très bien, avec une quarantaine de personnes mobilisées dans chacun des conseils de quartiers et une dizaine de participants par groupe de travail (besoins vitaux, voiries, aires de jeux...). Au total, ce sont près de 800 personnes impliquées dans les instances locales.

 

Des échanges de pratiques

Si les habitants de Grigny ont su transmettre leur expérience ou leurs questionnements dans le cadre des débats lors de ce Forum, la délégation a également beaucoup appris des autres participants, en terme d’échange de pratiques. À Gennevilliers par exemple, ville de 43 000 habitants, les conseils de quartiers disposent tous de la même enveloppe budgétaire, et d’un agent de développement chargé de faire le lien avec la municipalité. À terme, les quartiers de Gennevilliers pourraient fusionner leurs enveloppes autour de projets d’envergure inter-quartiers. Les représentants de Grigny ont également échangé sur l’efficacité de leur système, à savoir des groupes de travail thématiques à l’intérieur desquels tous les quartiers sont représentés, tandis que les habitants relayent ensuite l’information auprès de leur conseil de quartier. Cette dynamique, intéressante et transversale, permet de dégager du « sens » lors de chaque rencontre, primordial pour responsabiliser les citoyens sur des projets d’intérêt général. Enfin, autre découverte intéressante, la technique du « tirage au sort » invitant les administrés, aléatoirement, à participer aux conseils de quartiers. Dans l’ensemble, la délégation grignerote a beaucoup réfléchi à la « relance de la participation » avec l’ambition de voir le maximum d’habitants se saisir des opportunités offertes par la démocratie participative. À terme, un groupe de travail dédié à cette question pourrait voir le jour.

 

La création d’un Réseau national

IMG_0283

Les 1er et 2ème Forums avaient déjà permis d’évoquer la création d’un Réseau national des collectivités participatives, et cette 3ème édition était justement l’occasion de consolider la démarche grâce au soutien pédagogique du CIDEFE (Centre d’Information, de Documentation, d’Étude et de Formation des Élus), et de réfléchir à l’élaboration d’une charte collective. Une association, au sein de laquelle René Balme devient président du Conseil Démo Part, a donc été créée. Ce réseau, preuve de la maturité et de la pérennité de la démocratie participative, repose avant tout sur une représentation équitable des citoyens, des élus et des professionnels. Il est la concrétisation de la co-construction démocratique et se destine à fédérer et à consolider la démarche à l’échelle nationale, notamment dans le cadre du prochain Forum qui se tiendra à Allonnes dans la Sarthe.