Le site de Grigny est habité depuis la préhistoire, ainsi qu’en témoignent les objets façonnés découverts sur divers lieux. Les vestiges historiques, concentrés pour l’essentiel en centre-ville remontent pour les plus anciens au xiie siècle et pour les plus récents au xviie siècle. Par ailleurs, son château du xviie siècle est richement décoré de peintures murales de la même époque et dont la quantité et la qualité de conservation sont uniques en Rhône-Alpes.

En savoir + sur notre page Wikipédia

  • L'église de Grigny

    L’Église Saint-Pierre est construite au XIIe siècle et est agrandie à plusieurs reprises
    au cours de l’histoire. En 1683, Jean-Baptiste de Moulceau, nouveau seigneur de
    Grigny, fait construire une galerie couverte reliant le parc du château à l’église.
    Cette galerie est détruite en 1957, afin de réaménager l’espace public.

  • La place Jean Jaurès

    La place centrale du Centre Bourg aujourd’hui place Jean Jaurès a gardé au fil des époques
    ses grandes structures. La Montée de la Place est historiquement une rue commerçante. Le
    muret de pierre a laissé la place à des escaliers et la route en terre à une esplanade
    goudronnée. Aujourd’hui, la place Jean Jaurès reste un lieu de vie important pour les
    grignerots.

  • La Baronnie

    La Baronnie a été construite par une longue lignée de notaires au XIXe siècle, la famille Michel. Elle a été construite sur
    le modèle des châteaux du Moyen-Âge avec ses tours et son mur d’enceinte ; mais tous ces éléments architecturaux sont
    seulement décoratifs. Depuis le XIXe siècle, la rue a été modifiée et le mur d’enceinte du domaine partiellement détruit.

  • Le Manoir

    En 1895, Antoine Brasseur, riche homme d’affaire ayant fait fortune en Egypte
    grâce à ses champs de coton, achète le clos Chambeyron. Il fait construire sur
    cette vaste propriété une grande maison bourgeoise dans un style très en vogue
    à la fin du XIXe siècle au coeur d’un parc de quelques deux cents arbres. Ce
    patrimoine botanique de grande valeur a depuis été conservé et enrichi. L’accès
    à la rue Pierre Semard a été modernisé, mais le charme d’époque a été conservé.